Si la santé est passée (passe et passera) avant tout, il n’en a pas moins été nécessaire de continuer à donner un éclairage économique, car après la santé, les espoirs de reprise et les craintes de grave crise économique et sociale s’ancrent dans tous les esprits. C’est pourquoi, dès le début d’un confinement dont on ne connaissait pas encore la durée, il nous a paru crucial de proposer un décryptage régulier de la situation, tout en conservant le recul nécessaire, pour permettre au citoyen d’y voir – un peu – plus clair. Ce fut tout l’objet du « podcast économique de confinement » : un rendez-vous hebdomadaire entre un journaliste de la rédaction de Paperjam et un économiste (ou autre !) pour échanger sur l’état de la situation socio-économique, la pertinence des décisions prises, mais aussi les doutes et perspectives (de crise comme de reprise) possibles. 8 podcasts hebdomadaires intitulés « Eco(n)finement » ont ainsi été enregistrés entre le 31 mars et le 29 mai, avec des personnalités diverses, économistes, dirigeants d’entreprise ou partenaires sociaux, qui ont su verser des réflexions constructives au débat public : Michel-Edouard Ruben, Tom Baumert, Michel Wurth, Frédéric Docquier, Jézabel Couppey-Soubeyran, Luc Frieden, Nora Back & Carlo Thelen.

Ce (neuvième) numéro de clôture est l’occasion d’un échange entre Thierry Raizer, rédacteur en chef de Paperjam, Nicolas Léonard, rédacteur en chef adjoint, Muriel Bouchet, Directeur d’IDEA et Vincent Hein, économiste. Au menu de la discussion, un coup d’oeil dans le rétroviseur sur les enseignements du “grand confinement”, mais aussi quelques réflexions sur les défis qui attendent le Luxembourg dans les prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *