Après un premier volet revenant sur l’évolution des prix du logement au Luxembourg ; sur les bouleversements qui l’expliquent ainsi que sur les politiques censées l’encadrer, la Fondation IDEA asbl publie une nouvelle Idée du mois (IDM) consacrée à cette épineuse problématique.

Pour tâcher d’être constructifs, « regarder dans les coins » s’impose parfois. Aussi, la publication interroge la manière dont le parc existant pourrait être « mieux » occupé et exploité pour répondre, en partie, aux enjeux sociétaux, économiques et écologiques du logement face aux défis démographiques. Dans la veine de l’économie du partage et du momentum que constitue l’initiative Troisième Révolution Industrielle pour le Luxembourg, certaines mesures, approfondissant en outre la cohésion sociale, pourraient être favorisées. Car « créer des espaces de logement additionnels » ne rime pas exclusivement avec construire comme l’impression en est parfois donnée mais revient également à mieux occuper, partager et exploiter les espaces existants.

3 pistes sont explorées et déclinées en 12 recommandations résumées ci-dessous:

Sous-occupation
Recommandation n°1 : Lever les barrières légales à une occupation optimisée de sa résidence principale
Recommandation n°2 : Inciter à une meilleure occupation des surfaces sous-occupées par des mesures légales et fiscales
Recommandation n°3 : Promouvoir de nouvelles pratiques d’occupation par une communication novatrice et ciblée
Recommandation n°4 : Abaisser les plafonds de surfaces à respecter pour être éligible à certaines aides et les étendre à d’autres mesures

Non-occupation
Recommandation n°5 : Mieux utiliser les instruments légaux existants de coordination de l’action de l’Etat et des communes et les adapter à la réalité si nécessaire
Recommandation n°6 : Mobiliser l’instrument fiscal pour décourager la conservation improductive de biens
Recommandation n°7 : Développer la « location » de terrains pour du logement « atypique »
Recommandation n°8 : Apporter des garanties rassurantes aux propriétaires pour libérer un « marché du vide »

Colocation
Recommandation n°9 : Affiner la connaissance du phénomène de la colocation à travers le recensement
Recommandation n°10 : Reconnaître l’existence juridique de ces pratiques et clarifier le cadre applicable – notamment aux colocations « professionnelles » – sans le rigidifier
Recommandation n°11 : Renforcer les mesures de cartographie de certains types de logements (chambres meublées, logements collectifs)
Recommandation n°12 : Valoriser les bonnes pratiques communales et associatives

Avant d’entamer la lecture de cette Idée du mois, IDEA vous suggère de lire le premier volet thématique: « Logement au Luxembourg, état des lieux d’entrée ».

3 thoughts on “Idée du mois n°16 – Logement au Luxembourg : Sous-occupation, non-occupation et colocation (2/3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *