La question « Wat fir ee qualitative Wuesstem fir eist Land? » est une invitation à « penser » le futur du Luxembourg qui a connu les 30 glorieuses (période d’après-guerre jusqu’aux chocs pétroliers des années 1970), les 20 splendides (milieu des années 1980 à 2007), et une période de crise (2008 – 2015) in fine pas si laborieuse en termes de croissance et de création d’emplois (+15% environ).

Compte tenu de la question, la tentation est grande de se lancer dans un exercice de prévision économique. Mais sur un horizon relativement long (une période de 30 ans est ici retenue), nul ne peut « savoir » à quoi ressemblera l’économie luxembourgeoise – et quiconque (économistes, futurologues, poly-intellectuels, prospectivistes, etc.) prétend le contraire ment (dans le meilleur des cas avec sincérité).

Compte tenu du degré d’ouverture du Luxembourg (et de sa taille réduite), des aléas politiques, réglementaires, technologiques, économiques viendraient invalider toute prévision économique portant sur une période de 30 ans, y compris les plus prudentes.  Nous nous garderons donc ici de « tenter » pareille aventure. Notre contribution n’est par conséquent pas un exercice de prévision mais de perspective, celle que les 30 glorieuses seraient devant nous (scénario de référence), et que l’économie luxembourgeoise continuerait de croître – quoique – probablement – de façon heurtée.

Cette hypothèse de croissance[1], qui en réalité est une obligation de croissance, est retenue car dans une économie luxembourgeoise stagnante, la mobilité sociale deviendrait un jeu à somme nulle, la cohésion serait mise à mal, les comptes sociaux deviendraient largement déficitaires, la dette publique augmenterait fortement, et le pays serait déclassé : une perspective assez sombre pour ne pas être évoquée.


[1] Elle serait cohérente avec les projections de l’OCDE qui estiment que le PIB/hab. du Luxembourg augmenterait de 0,9% en moyenne entre 2011 et 2060 ; voir : Johansson, Å., D. Turner, Y. Guillemette, F. Murtin, C. de la Maisonneuve, P. Bagnoli, G. Bousquet and F. Spinelli (2013), Long-term Growth Scenarios, OECD Economics Department Working Papers No. 1000.

One thought on “Luxembourg 2045 : Les 30 glorieuses sont devant nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *