Le temps des consensus !

Le consensus économique d’IDEA a été créé en 2019 dans le but de révéler et d’analyser le sentiment d’un panel de décideurs économiques, politiques, de partenaires sociaux et d’économistes sur les principales tendances d’évolution de la conjoncture, le scénario macroéconomique privilégié au Luxembourg, ainsi que les grands défis politico-économiques et les réponses à apporter à ces derniers. Il ne s’agit pas d’un sondage, mais d’une consultation.

Basé sur un questionnaire administré entre le 6 et le 8 avril 2020, cette première version «flash» du consensus économique a pour but de consulter le panel sur l’ampleur que pourrait prendre le choc économique lié à la propagation du Covid19 au Luxembourg, sur les mesures annoncées le 25 mars par le gouvernement dans le cadre du plan de stabilisation de l’économie et sur la nécessité de mettre un place un mécanisme de mutualisation des dettes publiques à l’échelle européenne.

Malgré le degré d’incertitude, l’appréciation du panel à un «instant t» sur ces données a pour but d’alimenter le débat sur les aspects économiques, nombreux, de cette crise inédite.

Principaux enseignements

Impact de la crise au Luxembourg

Plusieurs panélistes signalent un fort degré d’incertitude.

En 2020, la croissance économique du Luxembourg serait comprise entre -6% et -4% pour le tiers des répondants et entre -8% et -2% pour près de 7 panélistes sur 10. Le point central s’établit à -5%.

Pour l’évolution du PIB en 2021, les réponses sont nettement plus dispersées. A ce stade, il n’y a pas de consensus sur un «rattrapage fulgurant» de la croissance l’année prochaine (courbe en « V »). Le point central s’établit à +0%.

Près de 80% des répondants projettent une hausse du chômage en 2020. Il pourrait être proche de 7%.

Le chômage aurait ensuite tendance à diminuer légèrement en 2021.

Mesures de politique économique

Le plan de stabilisation annoncé le 25 mars par le gouvernement est jugé comme étant adapté à la situation par une écrasante majorité des répondants.

Il gagnerait néanmoins à être complété par des mesures fréquemment mentionnées par le panel (ciblage sectoriel, renforcement des aides aux PME, …) dont certaines ont fait l’objet d’annonces du gouvernement depuis (aides au indépendants).

Un consensus se dégage nettement sur la nécessité de mutualiser tout ou partie de la dette liée à la crise actuelle dans les États membres de la zone euro.

Pour télécharger le Consensus :

Pour télécharger le consensus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *