IDEA tient à remercier Messieurs Jean-Jacques Rommes et Gilles Walers qui ont accepté d’échanger leurs connaissances et leurs points de vue dans le cadre de l’élaboration de ce Décryptage. 

La titrisation a mauvaise presse. Accusée d’avoir favorisé le gonflement artificiel des prix de l’immobilier américain, elle n’en demeure pas moins une pratique largement répandue dans nos économies. Quels ont été son évolution et son rôle dans la crise de 2008, comment la titrisation est-elle utilisée au Luxembourg et comment l’UE souhaite-t-elle remettre la pratique au goût du jour ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *