Quelque 25 personnes ont répondu à l’invitation de la Fondation IDEA et ont assisté le 4 décembre à la deuxième « Matinale d’IDEA ». Cette Matinale, organisée dans les locaux de l’Agence BGL BNP Paribas « Jardins du Luxembourg » à Merl, s’est tenue en présence de Mme Erna Hennicot-Schoepges, ancienne Ministre de la Culture, et a été le lieu d’un échange animé au sujet de l’importance de la culture au Luxembourg.

Monsieur Muriel Bouchet, Senior Economiste de la Fondation IDEA, a introduit la Matinale avec un mot de bienvenue suivi d’une brève introduction des activités d’IDEA et du principe des Matinales. Par la suite, M. Michel.-Edouard Ruben, Economiste d’IDEA, a présenté l’Idée du mois n°4 « Résolutions culturelles », une publication qui se veut à la fois un témoignage des attraits et atouts culturels du Luxembourg et une « modeste » contribution, faite de 10 résolutions, pour une mobilisation de tous les acteurs publics et privés en faveur de la culture. L’idée centrale de cette Idée du mois était que la politique culturelle, sans négliger le développement de l’offre, devait multiplier les actions en faveur de la demande.

Mme Hennicot-Schoepges a rappelé lors de son intervention que la culture ne peut pas être traitée comme un bien commercial, ni être instrumentalisée par l’économie (tourisme, nation branding, etc.). La culture a avant tout besoin du soutien moral de la société. Elle a affirmé que la culture avait besoin d’infrastructures, et ne devait pas être prisonnière des chiffres. A côté du besoin de nouvelles infrastructures (musée d’archéologie par exemple), elle a insisté sur le fait que l’éducation à la culture devait être une priorité.

Dès le début de la Matinale, le public a tenu à réagir sur ce sujet hautement émotionnel. Les interventions ont montré qu’il existait – non seulement au niveau national, mais aussi au niveau européen – un désaccord sur le périmètre statistique des activités culturelle et créatives. Ce sujet a d’ailleurs profondément marqué tout le cours de la Matinale.

Les échanges nourris lors de cette Matinale ont prouvé combien il y avait une attente pour un débat public d’envergure sur la culture dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *